Eolien terrestre, Toutes les actualités / 13 janvier 2015

Se former aux énergies renouvelables

Face au développement d’énergies plus respectueuses de l’environnement, des diplômes sont créés et adaptés. Petit tour d’horizon des formations offertes en Picardie.

Les énergies sont dites « renouvelables » lorsqu’elles proviennent de ressources naturelles inépuisables comme le soleil, le vent, la chaleur de la terre ou encore la croissance des végétaux. Elles s’opposent aux énergies « fossiles » que sont le charbon, le pétrole, le gaz naturel… dont les réserves se vident et qui sont responsables de la pollution atmosphérique et de l’effet de serre.

La gestion intelligente de ces sources d’énergie a été progressivement prise en compte dans les métiers et les formations. Du bac à bac+8, les formations aux énergies renouvelables s’adressent aux jeunes intéressées par les sciences, les innovations technologiques et la protection de l’environnement.

Les formations spécialisées dans l’éolien

La Mention complémentaire Technicien en énergies renouvelables option énergie électrique (en un an après le bac pro) et le BTS Maintenance des systèmes option Systèmes éoliens forment des spécialistes de la maintenance des parcs éoliens. La Licence professionnelle Énergies renouvelables, efficacité énergétique (en 1 an après un bac+2) prépare aux métiers de la conception et de la réalisation d’installations fonctionnant aux énergies renouvelables : pompe à chaleur, géothermie, photovoltaïque, éolien, biomasse…

Dans la plupart des cas, cependant, ce sont les métiers, et donc les formations, qui verdissent. Aujourd’hui, on conçoit des produits en pensant à leur cycle de vie, aux éventuelles nuisances, à la consommation d’énergie… Les questions environnementales transforment peu à peu notre façon de travailler et de produire.

Les énergies renouvelables au service du bâtiment

Aujourd’hui, la conception d’un bâtiment s’inscrit dans une démarche de construction durable, garante de la qualité environnementale. La domotique rend le bâtiment  « intelligent » et communicant. La maison réagit à son environnement : baissant les stores lorsque la chaleur extérieure est trop vive, réglant la température intérieure… Des savoir-faire au programme du nouveau BTS Fluides énergies domotique dont l’option Domotique et bâtiments communicants s’élargit aux réseaux électriques et aux villes intelligents.

La licence professionnelle Choix constructifs à qualité environnementale permet à ses titulaires d’évaluer la pertinence des choix effectués, sur les plans du confort, de l’impact sur l’environnement, de l’entretien et du coût de revient de la maison.

À bac+5, la filière Génie énergétique du bâtiment de l’ESIEE à Amiens forme des ingénieurs-es capables d’intervenir dès le début d’un projet de construction d’un bâtiment.

Crédits photo : Alain Potignon / Onisep

Sources : onisep.fr